Made in Montréal ~ Une soupe de chou-rave d’inspiration perse à la Brunante

Soupe chou-rave

Le 20 septembre dernier avait lieu la seconde édition du Marché de la Brunante. Cet événement annuel organisé par la CRÉ de Montréal vise à faire la promotion de l’agriculture urbaine, c’est-à-dire produite entièrement sur l’île de Montréal! Une belle idée qui fait du chemin et qui nous permet de découvrir tout le potentiel et l’ingéniosité des agriculteurs, apiculteurs et autres acteurs de la production alimentaire locale et biologique de la région. Visionnez cette petite capsule vidéo pour avoir un aperçu de l’événement. 

C’était, une fois de plus, avec GRAND plaisir que j’ai participé à l’événement pour mettre en valeur ces magnifiques produits sous forme de bouchées toutes simples élaborées avec ma collègue de l’Armoire du Haut, Dominique Dupuis.

Ensemble, nous avons concocté 4 belles bouchées inspirées des récoltes de la Ferme du Zéphyr et de Miel Montréal. Des recettes simples et accessibles visant à faire découvrir les légumes connus sous de nouveaux jours et à faire connaître certains légumes oubliés. Pour nous, le chou-rave s’est imposé comme LE légume méconnu par excellence : il nous fallait l’explorer!

Bouchée #1 : Mousse de carottes, huile de fanes et carotte grillée

Une superbe recette ultra rapide et savoureuse proposée par Dominique, on peut trouver la recette ici.

Bouchée #2 : Betterave confite au miel de Montréal, graines de fenouil et chocolat noir

Ce petit bonbon a vite disparu de nos plateaux! Je vous partagerai la recettes d’ici le temps des fêtes pour épater la galerie.  

Bouchée #3 : Une salade toute simple de chou-rave, fines herbes et huile de sésame grillée

Tout en fraîcheur et en parfums enivrant, cette salade a permit à une foule de participants de découvrir la saveur du chou-rave en toute simplicité. La recette sera mise en ligne sous peu sur le blogue de l’Armoire du Haut.

Bouchée #4 : Soupe dahl d’inspiration perse au chou-rave, oignons caramélisés et harissa maison

Cette soupe tout en réconfort aux saveurs orientales a su réchauffer et surprendre par ses parfums et sa texture onctueuse.

***

Chou-rave

Bienfaits & merveilles : le chou-rave

Le chou-rave (Brassica oleracea gongylodes) surprend  par sa forme étrange, sa pelure coriace parfois vert tendre, parfois magenta et ses feuilles aux longues tiges qui sortent et s’étendent tout autour du bulbe.  Ce légume-pieuvre étonne par son charme déroutant. Et lorsqu’on découvre ce qui se cache derrière cette carapace, autant pour sa saveur que ses propriétés nutrithérapeutiques, on ne peut plus s’en passer!

Choux-raves3

Fier représentant de la famille des choux, le chou-rave, une fois pelé, a une texture très croquante, hyper fraîche et gorgée d’eau. Sa saveur me rappelle le centre du tronc d’un brocoli, mais avec beaucoup plus de douceur. Jeune, le chou-rave sera beaucoup plus sucré et parfumé. Mature, il sera un peu plus fibreux et légèrement amer.  Le premier sera à privilégier en salades et carpaccios, le second, dans les soupes et les mijotés.

Sur le plan nutrithérapeutique, le chou-rave mérite une attention particulière. Tout comme ses cousins crucifères, ce légume est une superbe source végétale de calcium, de potassium, de magnésium, de cuivre, de manganèse, de soufre, de vitamine C et de vitamines du groupe B (acide folique et B6, entre autre). Il est très riche en fibres et peu calorifique.

Processed with VSCOcam with t1 preset

Disponible dès la fin de l’été, le chou-rave nous permet de nous préparer aux intempéries hivernales en nourrissant et en supportant notre système immunitaire. Il favorise de plus la santé du système digestif  et il est tout indiqué pour supporter les déséquilibres intestinaux impliquant la présence de candida albicans.  Il favorise les processus de détoxification du foie en raison de la présence des fameuses glycosinolates et il contribue à l’équilibre optimal de la glycémie. Finalement, les propriétés anti-cancer des crucifères ne font pas exception au chou-rave, qui attire de plus en plus l’attention de par son potentiel de prévention des cancers grâce à la présence d’isothycianates.

Avouez-le : vous aussi êtes sous le charme, n’est-ce pas? 

Soupe chou-rave2

Soupe dahl au chou rave, oignons caramélisés et harissa

 Réconfortante, parfumée, enivrante… Cette nourrissante soupe d’automne nous a été inspirée de cette recette. Lors du Marché de la Brunante, nous l’avons servie avec des petits oignons cipollinis caramélisés ainsi qu’une sauce harissa maison faite à base de piment cherry bomb grillés. Divin!

Temps de trempage : 6 heures Temps de préparation : 60 minutes Donne 8 à 10 portions     

Ingrédients

Soupe

1 gros poireau lavé et finement haché

2-3 gousses d’ail hachées finement

2 c. à thé de sel de mer

½ cuillère à thé de cumin en graines

½ cuillère à thé de flocons de chili

3 choux-raves pelés et coupés en petits cubes

1 ½ tasse d’haricots mung mis à tremper une nuit

½ tasse de riz basmati complet

¾ cuillère à thé de curcuma

½ cuillère à thé de cumin moulu

8 à 9 tasses de bouillon de légumes maison (selon la consistance désirée)

Huile d’olive pour la cuisson

Oignons caramélisés (facultatifs)

1 oignon blanc

3 cuillères à soupe d’huile d’olive

Pour servir

1 tasse de coriandre fraîche hachée

Quelques gouttes de harissa au goût 

Jus et zeste de citron au goût (facultatif)

Marche à suivre

Dans une casserole, chauffer un peu d’huile d’olive à feu moyen. Ajouter les graines de cumin et les flocons de chili et les faire rôtir quelques minutes jusqu’à ce que les épices soient bien parfumées et grillées. Ajouter le poireau et les gousses d’ail. Laisser cuire jusqu’à ce que les morceaux de poireau soient translucides. Ajouter le sel et poursuivre la cuisson 2 minutes pour faire sortir l’eau des poireaux. Ajouter les cubes de chou-rave et cuire 4-5 minutes. 

Bien égoutter les haricots mung qui étaient mis à tremper. Les rincer et les ajouter aux légumes avec le riz et le bouillon de légumes. Ajouter le curcuma et le cumin en poudre. Poivrer et goûter pour ajuster l’assaisonnement.

Porter à ébullition et baisser le feu à moyen-doux. Cuire jusqu’à ce que les haricots et le riz soient entièrement cuits en brassant régulièrement.

Pour faire les oignons caramélisés, émincer un oignon blanc très finement. Chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle à feu moyen-élevé. Y faire griller les oignons jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés en remuant fréquemment pour éviter de les faire brûler.

Avant de servir la soupe, y ajouter la coriandre fraîche et le jus d’un demi-citron. On peut aussi en profiter pour y incorporer un peu du zeste.

Servir avec les oignons caramélisés et, si désiré, un peu de harissa.

***

Pssssssst! Cuisiner en ma compagnie, ça vous dit? J’enseignerai un très bel atelier de cuisine saine le 7 octobre prochain de 18h à 21h45 dans les locaux de l’Armoire du Haut. Le sujet : Cuisiner pour une Immunité Béton!

INFO, MENU & RÉSERVATION : CLIQUEZ ICI!

Publicités
, , , , , , , , , , , , , ,

Suivez-moi!

Suivez-moi sur Facebook ou Twitter.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :