Un délicieux sacrilège : hummus de betteraves grillées au cumin noir

Un billet pour clore 2012. Trouver les mots pour décrire la dernière année. Difficile et pourtant les images fusent dans mon esprit. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, 2012, ça a été du sport! Une année excitante et mouvementée, pleine de développements, de rencontres, de nouveautés, de défis, de découvertes et surtout, de travail acharné.

Je suis impatiente à l’idée de poursuivre dans cette même lancée, de pousser mes projets encore plus loin, de nourrir ma créativité, de la partager, de prendre part à de nouveaux défis et de collaborer avec des personnes extraordinaires qui partagent ma passion.    

Accueillir 2013, ce sera aussi accueillir l’ÉQUILIBRE, la LIBERTÉ, l’ENRACINEMENT et l’AMOUR.

Rien que ça.

Et tant que, pendant ce temps-là, je pourrai faire et REFAIRE cet hummus, moi, ça me va!

Hummus de betterave

Des betteraves dans mon hummus?!?

J’ai fait goûter cet hummus à l’un de mes oncles qui est originaire du Moyen-Orient. Lorsque je lui ai expliqué ce que c’était, il m’a dévisagé sévèrement : j’avais commis l’irréparable! Mettre des betteraves dans le hummus était pour lui une grave supercherie. Il n’a toutefois pas hésité à y goûter, prêt jusqu’au bout à défendre son idée.

Dès la première bouchée, l’expression sévère sur son visage s’est complètement assouplie.  Ses yeux, grand comme des billes m’ont fixés avec l’étonnement d’un enfant qui goûte pour la première fois à un aliment qu’il adore. La bouche pleine, les sourcils en surprise et ses mains, immobiles, tenant un morceaux de pita, à mi-chemin entre la table et sa bouche, il me dit : «C’est BON!!! Non, mais, c’est un blasphème, mais c’est BON!!!»

Victoire. Mon pari était gagné.

Ce hummus est un délicieux sacrilège qui confond même les plus sceptiques.

Oh. Oui.

Tartine du Nouvel An

Bienfaits & merveilles : le cumin noir

Si vous ne connaissez pas encore cette petite graine qui regorge de parfums, courez de ce pas chez votre marchand d’épices favori. Il se fera un plaisir de vous la faire découvrir.

Le cumin noir (nom latin : nigella sativa; autres noms : nigelle, kalonji) est une épice que l’on retrouve dans les traditions culinaires du Moyen-Orient, de l’Inde et de la Russie. Elle est utilisée dans plusieurs mélanges d’épices, dont la recette indienne panch phoran qui occupe une place privilégiée dans mon coeur. Il parfume depuis des lunes les pains, fromages, dahls et chutneys issus des diverses traditions culinaires de l’Orient.

Personnellement, je l’adore avec les légumes racines, les citrouilles et les courges. Ses arômes de cumin et d’origan légèrement fumés et amers équilibrent parfaitement la saveur sucrée de ces légumes. Que ce soit en soupe, en tartinade, dans la vinaigrette et dans les mélanges d’épices, elle saura à tout coup exprimer son petit je-ne-sais-quoi qui surprend et qui la rend irrésistible. 

Niveau potentiel thérapeutique : alors là, on a affaire à toute une panacée. Une véritable BOMBE qui occupe le coeur de nombreux remèdes traditionnels ancestraux et actuels partout où elle est récoltée. Antioxydante, antihistaminique, antiinflammatoire, antivirale, antibactérienne, antiparasitaire, antitumorale et immunomodulatrice, on fait mention de la graine et de l’huile de cumin noir dans les écrits d’Hippocrate, de la Bible et du Coran!

Concrètement, l’idéal est d’utiliser régulièrement la graine de cumin noir dans l’alimentation à titre de prévention et de support pour l’organisme (et de plaisir pour le palais bien sûr). Elle pourra aussi être broyée et infusée avec d’autres épices (fenouil, coriandre, cumin, cardamome, cannelle, gingembre, etc) afin de diminuer les gaz intestinaux et d’assainir la flore intestinale.

De son côté, l’huile aura un impact beaucoup plus important et c’est pourquoi il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de la consommer à des fins thérapeutiques. Rien n’empêche toutefois d’en ajouter une à deux gouttes dans la vinaigrette! 

Hummus de betterave 1

Hummus de betteraves grillées, ail rôti et cumin noir

Donne environ 500 ml

ATTENTION! Cette tartinade se mange en criant ciseaux!

Servir en saupoudrant de graines de sésame ou de dukkah (un mélange de noisettes grillées, sésame, graines de coriandre, cumin et poivre noir) et d’huile d’olive biologique vierge extra. Déguster avec des craquelins  (ici-bas sur la photo : les Happy Crackers de My New Roots), des pitas, des crudités ou encore avec les doigts (uh-hum…).

Elle apportera couleur et bonheur à vos festivités du Nouvel An et en éblouira plus d’un par sa teinte éclatée et ses parfums enivrants!

Psst! Si jamais les betteraves manquent, les carottes, les courges  et les citrouilles de toutes sortes sauront elles aussi très bien s’en sortir dans cette recette. 

***

Ingrédients

500 g de betteraves crues non pelées

1 tête d’ail

3-4 branches de thym frais

3 cuillères à soupe + ¼ tasse d’huile d’olive

1 tasse de pois chiche cuits

Le jus d’un demi-citron

2 cuillères à soupe de tahini

¼ cuillère thé de cumin noir

½ cuillère thé sel

Poivre noir au goût

½ tasse d’eau de cuisson des pois chiches (ou d’eau, tout simplement)

***

Marche à suivre

Préchauffer le four à 400⁰F. Sortir une plaque à biscuits et y placer un morceau de papier sulfurisé.

Peler et couper les betteraves en morceaux de grosseur moyenne. Les déposer dans un grand cul de poule avec les branches de thym, saler et poivrer. Couper l’extrémité de la tête d’ail pour découvrir toutes les gousses et placer l’ail dans le même bol. Verser les 3 cuillères à soupe d’huile d’olive sur les légumes,  bien enrober le tout et les déposer sur la plaque.

Cuire au four 40 à 50 minutes jusqu’à ce que les betteraves soient grillées et bien cuites. Les laisser tempérer 15 à 20 minutes avant de poursuivre.

Dans le récipient du robot culinaire, déposer les betteraves grillées, les pois chiches, le jus de citron, le tahini,  le cumin noir, le sel et le poivre. Presser la tête d’ail dans une main au dessus du robot afin d’en extraire complètement les gousses rôties. Activer le robot et ajouter l’eau de cuisson peu à peu en ajustant la quantité selon la texture désirée. Réduire l’hummus en une crème bien lisse et crémeuse, ceci peut prendre quelques minutes. Terminer en ajoutant l’huile d’olive en un mince filet.

Goûter et ajuster l’assaisonnement.

Se conserve 5 à 7 jours au réfrigérateur, mais parions qu’elle ne tiendra pas aussi longtemps…

***

Hummus de betterave et craquelins

Et VOUS? Que désirez-vous ACCUEILLIR en cette nouvelle année?

Publicités
, , , , , , , , ,

Suivez-moi!

Suivez-moi sur Facebook ou Twitter.

9 Commentaires le “Un délicieux sacrilège : hummus de betteraves grillées au cumin noir”

  1. reflexenbandouliere dit :

    J’avais servi qq blinis avec une tartinade de betterave au réveil dernier qui me fait largement pensé a ton humus mais … sans ta perle rare qu’est le cumin noir. A défaut, je l’avais saupoudre de sésame noir ^^ Ta recette est divine ! Je n’en doute point.
    Je te souhaite un très beau réveillon. A bientôt.

    Réponse

  2. cookparadise dit :

    Voilà qui est bien tentant
    Je te souhaite une agréable soirée
    Valérie

    Réponse

  3. poukamisa.webspawner.com dit :

    Very nice blog post. I definitely love this website.
    Stick with it!

    Réponse

  4. Isabel D. dit :

    OMG !!! c’est TELLEMENT bon!!!!
    J’ai mis du cumin vert broyé et du thym séché et ça fait la job aussi.
    Bien hâte de sortir cette recette lors d’un prochain potluck d’amis 🙂
    Merci !!!

    Réponse

Rétroliens/Pings

  1. La recherche de la Cité d’Or ~ Soupe dahl à la courge musquée et panch phoran | Chantez la Pomme - 13 février 2013

    […] Ai-je vraiment besoin de vous reparler de la magie qui se cache derrière le cumin noir? […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :