Un beignet de courge Delicata pour fêter les récoltes

Chaque année, fin octobre, j’ai un petit blues. Un petit «ouch» au ventre. La plupart des gens le vivent, bien évidemment. Sauf qu’en ce qui me concerne, ma première effluve de l’«humeur de fin de la saison» n’est pas autant attribuable aux jours qui raccourcissent, ou de la température qui s’abaisse, qu’au décompte final des dernières semaines de marché fermier qu’il nous reste. La fin d’une autre année de récolte, une de plus.

La question, année après année, demeure la même : «D’accord, mais je les ferai où mes courses maintenant !?!». Le triste retour en magasin me donne le vague à l’âme, les aliments ne me font pas envie et l’inspiration s’enfuit quelques jours. Tout est «bof», sans attrait et me semble insipide.

Heureusement que de plus en plus de fermes bio offrent l’option des paniers d’hiver, un petit réconfort auquel je me ferai le plaisir d’adhérer le plus tôt possible.

Donc, c’est avec la solide conviction d’honorer les récoltes 2012 que je me suis rendue, samedi dernier, à la Fête des Récoltes des Jardins d’Ambroisie. Francis Madore, notre hôte, ainsi que ses acolytes, avaient préparés tout un plan de match pour la journée. Partenaires de la ferme et amis étaient conviés à une journée de visite et d’expérimentation sur la terre, alors que nous – Dominique, MariÈve et moi – avions une mission spéciale bien surprenante : popoter toute la journée les MAGNIFIQUES légumes de Francis pour nourrir les convives lors du souper du soir.

Cuisiner toute la journée ? Des légumes hyper frais et bio ?? À la campagne ??? Entre filles !!??

Oh. Dooouuuuce joie.

La recette que je partage ici a fait de nombreux heureux et a suscité beaucoup d’intérêt, de questions, d’étonnements… Sans nommer les regards «bouche-pleine» des enfants qui en disaient long sur leur appréciation du plat !

Inspirée d’une recette classique indienne, les pakoras, qui est une préparation frite de légumes immergés dans une pâte à base de farine de pois chiche servis avec une sauce aigre-douce au tamarin et une sauce plus fraîche à la coriandre.

Ici se trouve une version plus saine, légère et locale de ce plat. Parce que c’est encore meilleur.

Petite collation, amuse-bouche, entrée et – je m’aventure en terrain inconnu ici, mais je le vois très bien – en snack de partie de hockey, de foot, de tennis ou… de criquet (petite touche indienne oblige).

Bref, un finger-food par excellence!

Beignets de courge Delicata et sauce épicée aux canneberges

Recette inspirée du livre «The Art of Indian Vegetarian Cooking» de Yamuna Devi, une bible de la cuisine indienne.

Pour 6 à 8 personnes en grignotines

***

1 1/3 de tasse de farine de pois chiches

½ cuillère à thé de poudre à pâte sans alun

½ cuillère à thé de bicarbonate de soude

1 cuillère à thé de sel

1 cuillère à thé de curcuma

 ½ cuillère à thé de poudre de chili

1 cuillère à soupe de graines de coriandre écrasées au pilon

1  tasse d’eau

2 cuillères à thé d’huile d’olive ou de sésame (non grillée)

1 cuillère à soupe de coriandre fraîche hâchée (facultatif)

1 cuillère à thé de vinaigre de cidre de pomme

2 courges Delicata

 1 tasse de noisettes crues hachées finement (facultatif, mais vraiment trop bon)

Marche à suivre

Préchauffer le four à 425ºF. Préparer une plaque à biscuits recouverte d’un papier parchemin.

Mettre la farine de pois chiche, le sel, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et les épices dans un bol et bien mélanger. Y ajouter l’eau et l’huile. Brasser vigoureusement et laisser reposer quelques minutes pendant que vous faites la préparation des courges.

Nettoyer et couper les courges en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur et les évider par la suite afin de conserver une belle forme ronde de beignet.

À la dernière minute, verser le vinaigre de cidre de pomme dans la pâte et mélanger uniformément. Déposer les tranches de courges dans la pâte, remuer et s’assurer qu’elles en sont toutes bien enduites. À l’aide d’une pince ou d’une fourchette, retirer les rondelles une à une et laisser s’égoutter l’excédent de pâte. Si désiré, enrober les beignets de noisettes hâchées et les déposer en rangées sur la plaque.

Cuire au four 13 à 15 minutes en vérifiant la cuisson fréquemment.

Servir immédiatement à la sortie du four et accompagner de la sauce épicée aux canneberges.

***

Sauce épicée aux canneberges

½ tasse de canneberges séchées

2 dattes Medjool dénoyautées

1 tasse d’eau bouillante

1 cuillère à soupe de sirop d’érable

Le jus d’un citron

½ cuillère à thé de curcuma

1 ½ cuillère à thé de cumin en poudre

1 cuillère à thé de coriandre en poudre

1 cuillère à thé de cannelle en poudre

¼ cuillère à thé de poudre de chili

½ cuillère à thé de sel

1 cuillère à soupe de graines de chia

Marche à suivre

Dans le récipient du mélangeur, déposer les canneberges et les dattes. Verser l’eau bouillante dessus et laisser reposer 10 à 15 minutes.

Ajouter tous les autres ingrédients de la sauce et activer le mélangeur jusqu’à l’obtention d’un sauce homogène et onctueuse.

Goûter pour ajuster l’assaisonnement, les épices et de ratio aigre-doux pour que ce soit à votre goût.

Servir tiède avec les beignets de courge Delicata.

***

Publicités
, , , , , , , , , , , ,

Suivez-moi!

Suivez-moi sur Facebook ou Twitter.

Rétroliens/Pings

  1. Sorbet d’automne à la sweet dumpling « Association Manger Santé Bio - 6 novembre 2012

    […] suggestion absolument exquise sur le blogue Chantez la pomme de mon amie Marigil, la courge délicata, en beignet ! Je l’ai goûté. À […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :